Rechercher dans ce blog

Chargement...

mardi 23 août 2016

Suite de la mise-à-jour de Corey

Suite du texte du 22 août.



La loi du libre arbitre permet aux êtres négatifs de créer des événements perturbateurs et bouleversants, tant qu’ils le peuvent. Le prix que ma famille et moi avons payé a été très élevé. Les Êtres m’ont expliqué que je n'expérimenterai que ce que j’ai « autorisé », donc ces événements pourraient être évités presque entièrement si je pouvais suivre leur message et l’appuyer.

C’est beaucoup plus difficile qu'il n'y paraît, car nous sommes constamment interpellés par les choses qui nous invitent à utiliser les émotions négatives. Les défis augmentent sans cesse.

David a publié les informations les plus récentes, disponibles à ce moment-là, dans son article du 19 juin. Cet article comprenait la triste histoire du lieutenant-colonel Gonzales, mon principal contact dans l’Alliance des PSS, alors que celui-ci s’est retourné contre moi.

Cela a eu lieu après qu’un groupe des PSS, de niveau inférieur, m’ait capturé et qu’ils aient utilisé de la technologie de pointe pour identifier trois membres de l'Alliance que je connaissais. Ils m’ont montré une série de photos, sur quelque chose qui ressemble à un IPad, et ma reconnaissance subconsciente de personnes a été enregistrée. Cela a compromis Gonzales et l'a obligé à se cacher. 

Je suis ensuite passé par une phase extrêmement sombre, où j’ai été enlevé et interrogé à plusieurs reprises, dans un style de torture, par un spécialiste de l'Alliance des PSS dont le travail consistait à «mobiliser ceux qui ne performent pas suffisamment ». J'étais épuisé et je ne démontrais pas la performance attendue par l'Alliance et ils avaient aussi des sentiments négatifs envers David.

L’impact quotidien de cette non-performance a été très difficile à subir. Des influences spirituelles avaient un but de distraction, de frustration, de délai et empêchaient notre habileté à continuer d’avancer et à partager ce message.

Le spécialiste du PSS, qui m’était assigné et qui se faisait appeler «Le Wrangler », n’acceptait pas d’excuses. Les membres des PSS voient des changements très puissants qui ont lieu sur la Terre et ils voient que cela pourrait conduire à une divulgation complète, dans un avenir rapproché. Ce n’est pas quelque chose qui arrivera par magie. Nous devons lutter pour cela, et les forces négatives perdront tout, si cette quête réussit.

Le Wrangler m’a offert un emploi : faire ce que Gonzales faisait. J'aurais été payé et j’aurais eu accès à des niveaux grandement supérieurs, à la condition de garder mes actions entièrement secrètes. Après avoir refusé cet emploi, l’interaction avec cet homme a pris fin. Si j'étais allé là-bas, il est très probable que j'aurais été torturé encore plus qu'auparavant.

Ce que vous allez lire maintenant est un compte rendu écrit de ce qui m’est arrivé après que David ait publié son article et après les enregistrements de Divulgation Cosmique, suite à tous ces retards.

Peu de temps après le retour de Boulder au Colorado, j’ai été contacté par Kaaree via la méthode des Anshar de « conférence téléphonique éthérique ». Elle m’a rapporté les réunions récentes auxquelles elle a assisté, dont quelques-unes avec des représentants de l’Alliance des PSS.

Lors de ces réunions, elle a appris que notre vol de reconnaissance récent, dans les cavernes glacées de l'Antarctique, avait fortement perturbé les personnes qui sont responsables de la sécurité de ces installations.

Ils ont été choqués de constater que leur technologie de pointe n'a pas détecté la présence du vaisseau des Anshar. Cela a non seulement eu un impact psychologique sur les personnes qui travaillent dans ces installations, mais il m'a été communiqué qu’ils n’ont pas apprécié que des zones spécifiques aient été rendues publiques. Ce sont des sites anciens, qui sont assez importantes, à de nombreux niveaux.

J'ai découvert plus tard que les restes d'une ancienne civilisation ont été excavés. Ils cataloguent des artefacts, de la technologie et ont trouvé quelques vestiges intéressants relatifs aux habitants de cet endroit.

Les rapports qui ont fourni les renseignements à un groupe spécifique de l'Alliance sont arrivés trop tard pour être utilisés comme renseignements opérationnels. Au moment où le rapport a été donné, une faction de l'Alliance était déjà en place et exécutait une opération dans la région de l'Antarctique.

Kaaree a été averti, par les représentants de l'Alliance, que le « Wrangler » voulait communiquer avec moi et il demandait à ses contacts quel moyen il pourrait utiliser pour m’atteindre.

Je ne comprenais pas pourquoi il s’intéressait tellement à moi. Il m’a été dit que cet individu était dans un état de panique et qu'il était étroitement surveillé.

J'ai demandé s'il y avait quelque chose qu’elle pouvait me dire sur Gonzales. J'ai appris qu'il était sous les soins d’un ancien groupe sécessionniste Maya. La conférence téléphonique éthérique a ensuite pris fin et Kaaree et moi, avons discuté de choses personnelles.

Au cours des semaines suivantes, je fus contacté par Kaaree pour de courts échanges, où il n’y a eu que très peu d'informations qui me sont parvenues. Je me sentais très déconnecté et pas vraiment utile. 

Je demandai à Kaaree pourquoi elle était encore en communication avec moi, puisque j’avais très peu de choses à lui offrir. Elle me sourit et me dit que j’avais encore un rôle à jouer dans les événements futurs. Elle m’a dit qu’après notre «fusion mentale», nous étions devenus connectés de façon telle qu’elle s’informerait de moi, pour le reste de ma vie.

 Je me suis souvenu d'une communication avec Raw-Tear-Eir où on m'a dit qu’alors que les énergies cosmiques augmentent, les sphères commenceront à disparaître de notre système solaire. À ce moment-là, il y aura deux autres races qui se présenteront et qui travailleront plus étroitement avec l'humanité lors de la transition. Kaaree a capté ce que je pensais, et m’a dit : «Vous et moi resterons en contact bien après que les Gardiens soient partis. »

Le 10 juillet, à 3:40 du matin, je fus réveillé par une lumière bleue familière, perçue à travers mes paupières. J'ai ouvert les yeux pour voir un orbe bleu faisant sa danse typique en zigzag le long du plafond, en attendant que je réponde. Je me suis levé, je me suis habillé et j’ai indiqué que j'étais prêt pour le transport. Je n’avais pas été informé que cette réunion allait se produire, la destination n’était  donc pas claire, à ce moment-là.

Quand je suis arrivé, je pouvais voir la silhouette de Raw-Tier-Eir et un Être beaucoup plus petit, debout à sa gauche. Ils semblaient se tenir debout assez loin de moi. Mon attention fut soudainement attirée à l'extérieur de la sphère énergétique géante où nous étions. Je remarquai d'autres sphères de différentes tailles, s’éloignant du Soleil.

Ces sphères étaient plus lumineuses que jamais, du point de vue de l'intérieur de la sphère où nous étions. Elles semblaient miroiter et ensuite, elles sont devenues de plus en plus translucides. Elles se déplaçaient vers l'orbite de Vénus et de la Terre, de façon lente et régulière.

J’ai ensuite regardé le soleil. La paroi de la sphère se comportait comme une sorte de filtre, qui modifiait la façon dont nous verrions normalement le Soleil Je percevais ce qui semblait être des crépitements d'électricité, rayonnant à partir de la couronne.

Mon attention a ensuite été ramenée dans la sphère où Raw-Tear-Eir et une autre personne étaient maintenant debout à environ 10 pieds de moi (environ 3 mètres). Je saluai Tear-Eir et jetai un regard à la personne debout à côté de lui. Ils me regardaient avec les yeux les plus compatissants j'ai jamais vu.

La personne mesurait environ 5 pieds 5 pouces (165 cm) et portait une robe verte brillante et des sandales marron clair. Son visage semblait être un mélange de plusieurs caractéristiques ethniques, y compris les caractéristiques africaines. Ses yeux étaient bruns, de la même taille que les nôtres, et ses cheveux avaient une apparence « poivre et sel », mais avec des cheveux plus noirs que blancs. Son visage ressemblait à celui d'une personne âgée de sa race, car il avait des rides. Sa peau était de la couleur de ceux qui vivent en Afrique du Nord, mais elle avait également une très légère teinte orange. Sa tête était d'une forme légèrement différente de la nôtre, plus ronde, mais dans l'ensemble, il avait l'air très humain.

Je me suis dit «Je me demande si c’est ce que ressentaient les Amérindiens lorsqu’ils ont rencontré  les Espagnols ». Je remarquai qu’il est resté silencieux durant un certain temps. Puis il a finalement parlé.

J’ai été très étonné de l’entendre me parler en parfait anglais. Je ne pouvais pas du tout discerner d’accent. Il m'a appelé par le nom que les Aviens bleus me donnent. Il se présenta comme étant «Micca».

Suite et fin demain - Michelle

2 commentaires:

  1. Mille mercis Michelle pour les humains qui sont francophones et qui, sans toi, n'auraient pas accès à ces informations capitales. C'est un sacré travail et un travail sacré!

    RépondreSupprimer
  2. Entièrement d'accord ! Mille merci pour toutes ces publications !!

    RépondreSupprimer