Rechercher dans ce blog

jeudi 28 mai 2015

La créativité pourrait-elle venir du monde invisible ?



Pensant qu'il devenait fou, Frédéric L. Thompson, orfèvre à New York, alla consulter en janvier 1907 le Dr James Hyslop, spécialiste en psychopathologie, et lui expliqua qu'en milieu d'année 1905, il fut "soudainement et inexplicablement saisi d'une envie de dessiner et de peindre des tableaux", et qu'il avait continuellement "des hallucinations ou visions" d'arbres et de paysages.

 Il ne prêtait jusque-là aucun intérêt réel à l'art et n'en avait aucune expérience en dehors de la gravure que nécessitait son occupation. Il informa plus tard Hyslop qu'il avait parfois l'impression de s'appeler Robert Swain Gifford et il faisait la remarque à sa femme quand "Gifford voulait faire une esquisse".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire