Rechercher dans ce blog

Chargement...

mardi 30 décembre 2014

Publication intermittente du blog



Les jours qui viennent seront des journées très, très actives à la maison ! … Je ne pourrai probablement pas publier de textes régulièrement. Je ne pense pas avoir le temps de traduire le message hebdomadaire de Sheldan Nidle non plus …

Je vais tenter de palper le pouls galactique, de temps en temps …

Je ne serai probablement pas présente sur le forum non plus …

L’année 2015 commencera dans la joie pour moi !

- Michelle -


La nouvelle banque du monde? C'est la Chine...





La décision de la Chine de porter secours à la Russie, alors qu’elle vient également de le faire pour le Venezuela et l’Argentine, indique que le système de Bretton Woods est définitivement enterré. 

 

Fulford : La cabale accumule les défaites



L'année 2014 n'a pas été bonne pour la cabale contrôlant les pays du G7 et de leurs associés Nazionistes des États soumis qui perdent de leur influence.
 
Maintenant, le Pentagone se prépare à faire entrer la République restaurée des États-Unis d'Amérique dans l'Alliance des BRICS  et ses 188 nations, une action qui mettrait effectivement et définitivement fin à la domination cabale, selon des sources de la CIA.  

Si le règne de la cabale se termine, alors un jubilé (l'effacement de toutes dettes publiques et privées), la redistribution des actifs et une mobilisation mondiale pour sauver la planète sera planifiée en 2015, l'année du mouton du zodiaque chinois (NDLR : appelée aussi année de la chèvre qui serait une année chanceuse et de prospérité pour tous les signes chinois du 19 février 2015 au 16 février 2016), l'année des sheeples (peuple-mouton).

Vous êtes en train de réaliser que vous êtes bien des êtres d'Amour, créés dans l'Amour



Publié le

Saul, transmis par John Smallman

2015, la Nouvelle Année, est à vos portes, et je peux vous assurer qu'elle a quelques bonnes surprises en réserve pour vous !

Oui, je suis optimiste et positif parce que votre tâche est de conserver votre bonne humeur afin de rester sur la « voie rapide » vers la maison, et l’une de mes tâches est de vous aider et de vous encourager. Mais cela ne signifie pas que je suis en train de vous induire en erreur ! Jamais je ne ferai ça. Cependant, beaucoup d'entre vous se sentent déçus et abandonnés parce qu'il vous semble que « l'événement » que vous attendez tous avec tant d'enthousiasme a, au mieux, été retardé et, au pire, est une illusion dans laquelle vous êtes tombés tellement la situation mondiale semble sinistre, et parce que vous voulez et avez désespérément besoin de quelque chose de réconfortant et d’inspirant à quoi vous raccrocher.

Eh bien « l'événement », votre réveil dans votre état naturel et pleinement conscient, est plus réel que tout ce que vous avez jamais connu au sein de l'environnement illusoire qui semble vous tenir dans ses griffes contre votre gré. En vérité, vous n'êtes pas tenus de force, vous avez juste peur de lâcher l'illusion à laquelle vous vous accrochez si fermement, peur de vous confier aux bras aimants de votre Père, bras qu'Il tient patiemment ouverts en attendant que vous les acceptiez.

Vous avez construit l'illusion, collectivement bien sûr, et vous allez la démolir. Mais sa démolition ne sera pas violente ; au moment où vous vous réveillerez collectivement dans la Réalité il y aura une dissipation, une dispersion très douce mais rapide. En regardant maintenant autour de vous et en voyant toute la violence et la souffrance que beaucoup connaissent, il vous est difficile de concevoir un changement de décor si spectaculaire, mais l'humanité a fait d’immenses progrès sur son chemin de retour à l'Amour, et elle a fait le choix irréversible de se réveiller.

Le point de basculement, celui où votre étreinte collective de l'Amour l'emporte sur votre prise collective sur la peur, en la dissolvant totalement, est le moment que vous avez tous attendu. C’est votre sortie du cauchemar qui semble vous envelopper tous, soit comme participants — volontaires et involontaires — soit comme observateurs malheureux, et votre entrée dans un environnement de coopération harmonieuse et aimante où vous allez travailler main dans la main avec ceux des autres royaumes qui se tiennent prêts à vous aider à vous guérir et à guérir la planète lorsque le point de basculement sera atteint.

Vous ne pouvez avoir aucune idée de l'immense diversité des technologies que ceux des autres royaumes apporteront avec eux pour vous aider à restaurer Gaïa dans l'état de santé parfaite qui est son état naturel. Au fil des âges, à mesure que les nombreuses formes de « civilisation » de toutes sortes de l'humanité se sont engagées dans une industrialisation déraisonnable, un immenses préjudice lui a été causé, et se poursuit encore aujourd'hui.

Les technologies que l'humanité a utilisées récemment pour en extraire des ressources que vous considérez comme indispensables ou de grande valeur ne sont en fait ni intelligentes, ni efficaces, ni modernes, ni sûres — comme seraient tentées de vous en convaincre les entreprises industrielles de grande envergure — mais tout le contraire. Vos médias alternatifs ont fait un excellent travail en révélant l’ampleur des dégâts que les conglomérats industriels internationaux ont provoqués sur Gaïa ces quelques dernières décennies, en attirant votre attention sur eux et en mettant une forte pression par la manière dont la conscience du public et l'opinion publique les forcent à réévaluer leurs opérations et à prendre effectivement les premières mesures indispensables vers l’inversion des dommages qu'ils ont provoqués. Ils résistent et dissimulent, mais la vérité sur leurs activités pernicieuses a été révélée, et ils n’ont pas d'autre choix que de modifier leurs attitudes et leurs comportements pour s’aligner sur les attitudes aimantes de la grande majorité qui veut que l'humanité et Gaïa soient guéries.

À suivre...
Page d’origine : http://johnsmallman.wordpress.com/2014/12/29/you-are-realizing-that-you-are-indeed-beings-of-love-created-in-love/    

Site : http://www.anneduquesne.com/2014/12/vous-etes-en-train-de-realiser-que-vous-etes-bien-des-etres-d-amour-crees-dans-l-amour.html

Comment se passe l’éducation sur d’autres planètes ?

mainouveauné1



Sur bien d’autres planètes, l’éducation n’est nullement dirigée depuis le sommet d’un État, n’est nullement uniformisée, et chaque village, chaque école suit ses proches approches et méthodes. Et ce n’est pas un problème de changer d’école.

Les êtres sont adaptables. Et ceux qui le sont moins mettent tout simplement davantage de temps à apprendre. Est-ce un drame ? (Un drame est l’art de rendre compliquée une situation qui resterait claire et acceptée sans l’intervention de sentiments négatifs et de désirs égoïstes). Sur bien d’autres planètes, l’école n’est pas imposée, l’école est ludique, et l’élève demande de lui-même à y aller. Sur bien d’autres planètes, l’éducation est responsabilité de chacun avant celle d’un système et chaque apprenti, chaque élève, chaque étudiant y est considéré pour lui-même comme un être responsable à part entière en tant qu’âme incarnée. Sur bien d’autres planètes enfin, on adapte au mieux l’enseignement aux élèves et à leurs différences, faisant en sorte que chaque élève s’y développe au maximum de ses possibilités et puisse exprimer, une fois parvenu à l’âge adulte, le meilleur de son potentiel.

Sur la Terre, on cherche au contraire actuellement à uniformiser les élèves sous le prétexte qu’ils doivent tous être égaux. Le concept d’égalité est sur Sol 4 enseigné de manière incroyablement dénaturée, sachant que dans l’univers il n’existe pas deux êtres rigoureusement égaux ou identiques. Même deux atomes distincts ne sont pas identiques ; ils ont notamment chacun leur individualité propre. L’égalité ne peut tout au plus concerner que certaines propriétés ou caractéristiques des êtres et des systèmes organisés, comme les dimensions, la masse, la couleur, le pouvoir d’absorption, le nombre de composantes de nature donnée, ou encore la charge électrique. Et encore, il s’agit en fait souvent bien davantage de similarité que d’égalité.

Le concept d’égalité amène obligatoirement celui de différence et dans le cas d’une civilisation il contribue à l’accentuation des ségrégations, du racisme (encore un concept typiquement humain), et des injustices. Ce qui n’est que très peu enseigné sur la Terre, c’est la notion de dépassement des dualités illusoires qui proviennent toutes d’un excès d’intellectualisation et de rationalisation de la réalité. Les dualités telles égalité/différence, bien/mal, introverti/extraverti ou encore immanent/transcendant ne proviennent que d’une appréciation très partielle des choses. Entre le bien et le mal, comme entre l’égalité et la différence, existent une infinité de situations intermédiaires qui ne sont généralement pas appréhendées par le mental des hommes. Il leur est généralement par exemple inconcevable qu’un être puisse avoir simultanément une nature immanente et une nature transcendante ou que l’on puisse être simultanément introverti et extraverti et que finalement tout dépend du référentiel ou point d’observation. Pourtant, le blanc et le noir ne restent séparés que tant que l’on ne perçoit pas le nombre quasi infini de nuances de gris qui font le lien entre les deux extrêmes.

Tout dans l’univers existe en terme de relativité et de relations. Nulle composante de l’univers n’existe indépendamment des autres. Chaque entité est en relation avec les autres, que cette relation soit consciente ou non ne changeant rien au fait. À partir du moment où une relation existe, le relatif aussi.. Les êtres humains de Sol 4 doivent encore apprendre à considérer chaque relation comme une continuité entre deux êtres distincts. Si l’un est par exemple rouge et l’autre vert, ils ne sont pas différents, mais seulement reliés par une ligne qui passe progressivement du rouge au vert (et bien entendu du vert au rouge, dans l’autre sens).

Sur Sol 4, la recherche de l’égalité dans les systèmes scolaires et éducatifs conduit à un nivellement qui amène les individus les plus avancés à végéter pendant que les moins doués a priori n’ont pas la possibilité d’apprendre à leur rythme plus lent et en des termes qui leur conviennent. Les deux catégories, les surdoués et les sous-doués, comme on tend à les percevoir là-bas, deviennent trop souvent des éléments perturbateurs du système qui font que les élèves intermédiaires, ceux autour desquels on nivelle, ne peuvent plus à leur tour bénéficier dans de bonnes conditions des enseignements prodigués.

Par leur obsession de ne pas vouloir introduire de différences entre les élèves, les professeurs et leurs systèmes ne font qu’aggraver les conditions matérielles de  leur enseignement et diminuer le niveau global d’enrichissement et de développement des élèves. Bien évidemment, comme il a déjà été pensé, ceci est le résultat d’un plan des dragons et n’est nullement fortuit. Quel homme suffisamment lucide et objectivement observateur pourrait continuer à croire que l’uniformité des problèmes du milieu scolaire et éducatif dans toutes les régions terrestres du monde puissent découler du seul hasard ?