Rechercher dans ce blog

Chargement...

lundi 30 juin 2014

Commencer à créer l’universalité



Porté à votre conscience par Arcturius,
le 29 juin 2014

images-91 


Depuis la naissance de la terre nous y travaillons. Depuis la naissance de l’homme nous essayons de faire de lui un être cosmique, un être universel. C’est un travail de chaque jour et jamais il n’aura de fin. Parce que cette humanité va grandir, va être initiée, va devenir divine, et derrière elle une autre humanité va naître et il faudra tout recommencer.

Donc, ne cherche pas à faire venir l’universalité, c’est un principe qui n’existe pas en fait. Puisque les planètes sont des écoles, jamais la terre ne sera une planète parfaite. Non pas, parce qu’elle est damnée, mais parce que les planètes sont des écoles, des milieux d’incarnations, des serres, où l’on fait naître des âmes afin qu’elles deviennent parfaites. Donc le but ce n’est pas de rendre la terre paradisiaque. Le but c’est de rendre les hommes paradisiaques. Alors il ne faut pas tant s’attacher aux formes, qu’au fond des choses.


 

Les changements dimensionnels sont en cours



Publié par LaPresseGalactique.org le 30 juin, 2014 sous EDITORIAUX

dimension 


ÉDITORIAL DE LA PRESSE GALACTIQUE

La période que nous traversons est extrêmement importante tant par son intensité que pour la libération à laquelle elle nous convie. Bien entendu, nous ne la vivons pas tous de la même manière, bien que nous soyons majoritairement secoués par la puissance des énergies qu’elle transporte. Cette intensité se manifeste sur plusieurs plans et en plusieurs séquences impulsives et répulsives, les plus difficiles à franchir étant celles des plans physiques, émotionnels et mentales et nous y sommes tous immergés, avec quelques courtes périodes pour reprendre  notre souffle. Je crois qu’il est temps de collaborer ensemble afin de tenter de conserver un certain équilibre en s’élevant au dessus de la confusion qui nous affecte tous plus ou moins et à différents niveaux dans nos vies personnelles.

Lire la suite ici : http://lapressegalactique.net/2014/06/30/changements-dimensionnels-en-cours-2/
 

Le temps est venu …





« Dans mes prédictions de 2014, j’avais écrit que la deuxième moitié de l’année serait très différente de la première et cette période débute le 1er juillet. » …

… « Juillet ouvrira les portes au changement, relâchant beaucoup d’énergie stagnante et nous invitant à nous engager dans le changement et la transformation que nous avons attendu longtemps. Le moment que nous attendions est arrivé. Tout ce que nous avons à faire, c’est de décider ce que nous allons faire de cette énergie. » 

La différence entre un changement et une transformation, au point de vue énergétique, est profonde. Lors d’un changement, nous substituons simplement quelque chose pour quelque chose d’autre, comme lorsque nous changeons de vêtements à tous les jours. Lors d’une transformation, nous faisons totalement peau neuve, à tel point que les gens qui nous connaissaient ne nous reconnaissent plus. Nous avons cette opportunité actuellement » … 

… « Cette dernière période n’a été facile pour personne, depuis même le début des années 90. » …

… «  Plus rien ne nous retient maintenant, à part peut-être l’inconfort d’être soudainement relâchés après une longue période d’emprisonnement. Il nous faudra peut-être un peu de temps pour apprendre à laisser aller nos missions, qui ont été les buts de nos vies, depuis si longtemps’ … Toutes choses recherchent la transformation maintenant et nous n’aurons probablement pas à demander à quel endroit un relâchement est nécessaire, car cela sera très évident, sous forme de situations et relations qui ne seront plus alignées avec nous, ni en résonance.

Nos mains et nos cœurs, si habitués à porter le lourd fardeau de la guérison, sont maintenant prêts à rechercher d’autres avenues. Pouvons-nous laisser aller tout ce qui a absorbé le but de nos vies et nos missions et nous permettre de nous engager dans une aventure qui nous apporte de la joie ? Le changement est dans l’air, mais c’est la promesse d’une transformation, au niveau de l’âme, qui est notre nouveau chemin. Si nous voulons être alignés avec cette énergie, nous devrons accueillir cette nouvelle version de nous-mêmes,  nous reconnecter avec notre pouvoir, ce pouvoir que nous nous sommes nié, en service à nos missions de guérison et cela nécessite d’abord une transformation, ensuite l’acceptation des changements que cette transformation apportera. » …

« Ceux qui comptaient sur les autres pour porter le poids de leur souffrance et de leur guérison, devront apprendre à compter sur eux-mêmes. Ceux qui ont supporté et même encouragé ce niveau de co-dépendance, verront qu’ils n’ont ni le temps, ni l’énergie pour le faire. Le temps du Martyr Guérisseur est terminé, ainsi que l’ère des « Travailleurs de Lumière ». Nous sommes maintenant des « Phares de Lumière », faisan resplendir notre Lumière, à partir de notre propre espace de joie, de paix, d’amour, d’accomplissement et d’abondance, afin que les autres sachent ce que c’est que de vivre à partir d’un endroit où l’être est guéri, entier et complet. Nous sommes de meilleurs guérisseurs lorsque nous rappelons aux autres qu’ils ont du pouvoir, plutôt que de les prendre en pitié. Nous sommes aussi de meilleurs guérisseurs si nous sommes heureux et si nous vivons dans la joie, plutôt que lorsque nous souffrons et luttons avec de l’énergie qui ne nous appartient pas. La Terre et l’humanité n’a pas besoin de voir notre souffrance, leur besoin est de savoir qu’il y a une alternative et nous pouvons démontrer le portail par lequel qu’il faut passer. » …

… «  Juillet nous donne l’opportunité de réaliser nos rêves concernant les relations, car cette nouvelle énergie requiert un partenariat, à tous les niveaux, et cela inclut des relations créatrices, aimantes, épanouissantes, romantiques, avec des partenaires qui ont un esprit semblable ( non pas des âmes-sœurs, ni des partenaires karmiques) et qui sont prêts à commencer à un niveau égal de complétude et de guérison. » …

…« Après des mois et des années  d’attente, je pense que le moment est finalement arrivé. » …


Jennifer Hoffman